Yahoo Web Search

  1. Carl Linnaeus first classified G. sempervirens as Bignonia sempervirens in 1753; Antoine Laurent de Jussieu created a new genus for this species in 1789. Gelsemium is a Latinized form of the Italian word for jasmine, gelsomino. G. elegans is also nicknamed "heartbreak grass".

    Gelsemium - Wikipedia

    https://en.wikipedia.org/wiki/Gelsemium
  2. Antoine de Jussieu — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_de_Jussieu

    Oct 13, 2020 · Antoine de Jussieu est admis à l'Académie des sciences en 1711. En 1716, Fagon lui confie une mission en Espagne et au Portugal afin d'y recueillir des plantes. Antoine demandera à son frère Bernard de l'accompagner. À son retour, il fait paraître dans les Mémoires de l'Académie des sciences la relation de son voyage.

  3. Thunderstone (folklore) - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Thunderstone_(folklore)

    3 days ago · In 1723 Antoine Laurent de Jussieu addressed the French Academy on "The Origin and Uses of Thunder-stones". He showed that recent travellers from various parts of the world had brought a number of weapons and other implements of stone to France, and that they were essentially similar to what in Europe had been known as "thunderstones".

  4. Gelsemium - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Gelsemium

    2 days ago · Carl Linnaeus first classified G. sempervirens as Bignonia sempervirens in 1753; Antoine Laurent de Jussieu created a new genus for this species in 1789. Gelsemium is a Latinized form of the Italian word for jasmine, gelsomino. G. elegans is also nicknamed "heartbreak grass".

  5. Thymelaeaceae - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Thymelaeaceae

    6 days ago · It was established in 1789 by Antoine Laurent de Jussieu. The Thymelaeaceae are mostly trees and shrubs, with a few vines and herbaceous plants

    • Thymelaeaceae, Juss.
    • Plantae
  6. Monimiaceae - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Monimiaceae

    6 days ago · The family Monimiaceae was erected in 1809 by Antoine Laurent de Jussieu. He called it "[the] order Monimieae", but the orders of that time were equivalent to what are now called families. He defined the family broadly, to include what are now called the Siparunaceae and Atherospermataceae, as well as the modern Monimiaceae.

  7. Polygonaceae - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Polygonaceae

    4 days ago · The name is based on the genus Polygonum, and was first used by Antoine Laurent de Jussieu in 1789 in his book, Genera Plantarum. The name may refer to the many swollen nodes the stems of some species have, being derived from Greek, poly meaning 'many' and gony meaning 'knee' or 'joint'. Alternatively, it may have a different derivation ...

  8. Bignoniaceae — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Bignoniaceae

    2 days ago · Quant au nom scientifique de cette famille, il fut donné en 1789, sous l’appellation de Bignoniae - Les Bignones, par le botaniste français Antoine Laurent de Jussieu (1748-1836) dans son ouvrage Genera Plantarum, secundum [2]. Liste des genres. Selon Angiosperm Phylogeny Website (2014) [3] :

  9. Antoine Laurent de Lavoisier – Wikipedia

    de.wikipedia.org/wiki/Antoine_Laurent_de_Lavoisier

    Oct 16, 2020 · Antoine Laurent de Lavoisier [lavwaˈzje] (* 26. August 1743 in Paris; † 8. Mai 1794 ebenda) war ein französischer Chemiker und Naturwissenschaftler, Rechtsanwalt, Hauptzollpächter, Ökonom und Leiter der französischen Pulververwaltung.

  10. Bernard de Jussieu — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_de_Jussieu
    • Personnalités
    • Études
    • Reconnaissance
    • Taxonomie
    • Décès

    Bernard de Jussieu (né à Lyon le 17 août 1699 et mort à Paris le 6 novembre 1777) est un botaniste français.

    Bernard, frère d'Antoine et de Joseph de Jussieu, commence ses études au collège jésuite de Lyon, puis les poursuit à Paris. Elles sont interrompues par l'invitation de son frère Antoine à venir herboriser à ses côtés lors de voyages naturalistes en Espagne et au Portugal.

    D'une grande modestie, il se contente de son poste au Jardin du roi et refuse même la charge de botaniste du roi, libre après la mort de son frère Antoine. Bernard de Jussieu ne publie que fort peu d'ouvrages. En 1725, il fait paraître une version augmentée de l'Histoire des plantes des environs de Paris de Tournefort et est admis la même année à l'Académie des sciences. En 1727, il devient membre de la Royal Society. En 1735, il publie anonymement le Catalogue des arbres, et arbrisseaux qui se peuvent élever en pleine terre aux environs de Paris ; ce catalogue dont on ne connaît qu'un petit nombre d'exemplaires offre la liste de plusieurs centaines d'arbres.

    Il explore les côtes de Normandie en 1742 et publie ses Mémoires, relatant son voyage et décrivant les espèces végétales, mais aussi animales qu'il y a rencontrées. C'est le premier à avoir séparé la baleine des poissons. En zoologie, il propose la création de familles, comme les vers ou les crustacés1. En 1758, Louis XV lui confie la création d'une école de botanique dans les jardins de Trianon, dirigés par Claude Richard. Bernard ne suit pas pour cela la classification de Linné, mais développe un système nouveau, basé sur les caractères morphologiques des plantes. Il subdivise d'abord les espèces en monocotylédones et en dicotylédones, puis en familles regroupées suivant leurs affinités morphologiques.

    Le convoi de Bernard de Jussieu, âgé de 79 ans, décédé rue des Bernardins, paroisse Saint-Nicolas du Chardonnet, secrétaire du roi, professeur et sous-démonstrateur de botanique au Palais royal, de l'Académie royale des sciences et de la Société royale de Londres a lieu le 7 novembre 1777.

  11. Antoine Lavoisier — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_Lavoisier

    4 days ago · Antoine Laurent Lavoisier, ci-devant de Lavoisier, né le 26 août 1743 [1] à Paris et guillotiné le 8 mai 1794 [1], [2] à Paris, est un chimiste, philosophe et économiste français, souvent présenté comme le père de la chimie moderne, qui se développera à partir des bases et des notions qu'il a établies et d'une nouvelle exigence de précision offerte par les instruments qu'il a mis ...