Yahoo Web Search

  1. Albert Einstein - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Albert_Einstein

    Albert Einstein (/ ˈ aɪ n s t aɪ n / EYEN -styne ; German: [ˈalbɛʁt ˈʔaɪnʃtaɪn] ; 14 March 1879 – 18 April 1955) was a German-born theoretical physicist , universally acknowledged to be one of the two greatest physicists of all time, the other being Isaac Newton . Einstein developed the theory of relativity , one of the two pillars of modern physics (alongside quantum mechanics ...

  2. Chessy, Seine-et-Marne - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Chessy,_Seine-et-Marne

    Chessy (pronounced [ʃɛsi]) is a commune in the eastern suburbs of Paris, in the Seine-et-Marne department in the Île-de-France region in north-central France. It is located 30.6 km (19.0 mi) from the center of Paris. Chessy is famous as the location of Disneyland Paris, which lies for the most part on the territory of the commune of Chessy.

  3. People also ask

    Who was albert einstien?

    Did einstein think galileo?

    How did Albert Einstein become famous?

    Where did albert einstein become a professor?

  4. Albert Einstein (14 March 1879 – 18 April 1955) was a German-born scientist. He worked on theoretical physics. He developed the theory of relativity. He received the Nobel Prize in Physics in 1921 for theoretical physics.

  5. Chessy (Seine-et-Marne) – Wikipedia

    de.wikipedia.org/wiki/Chessy_(Seine-et-Marne)

    Chessy ist eine französische Gemeinde mit 5969 Einwohnern (Stand 1. Januar 2018) im Département Seine-et-Marne in der Region Île-de-France. Sie gehört zum Arrondissement Torcy, zum Kanton Serris und zur Ville nouvelle Marne-la-Vallée. Die Einwohner werden Cassassiens genannt.

  6. Religious and philosophical views of Albert Einstein - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Religious_views_of_Albert...

    Albert Einstein, 1921 Albert Einstein's religious views have been widely studied and often misunderstood. Albert Einstein stated that he believed in the pantheistic God of Baruch Spinoza. He did not believe in a personal God who concerns himself with fates and actions of human beings, a view which he described as naïve.

  7. Albert Einstein — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Einstein
    • Biographie
    • Famille
    • Enfance
    • Éducation
    • Études
    • Formation
    • Descendance
    • Reconnaissance
    • Mort
    • Généralités
    • Contexte historique
    • Introduction
    • Politique
    • Personnalité
    • Citation
    • Conséquences
    • Carrière politique
    • Histoire
    • Hommages
    • Résumé
    • Synopsis
    • Influence
    • Vie personnelle

    Il publie sa théorie de la relativité restreinte en 1905 et sa théorie de la gravitation dite relativité générale en 1915. Il contribue largement au développement de la mécanique quantique et de la cosmologie, et reçoit le prix Nobel de physique de 1921 pour son explication de leffet photoélectrique2. Son travail est notamment connu du grand public pour léquation E=mc2, qui établit une équivalence entre la masse et lénergie dun système.

    Son père, Hermann Einstein, est né le 30 août 1847 à Buchau, et est mort le 10 octobre 1902 à Milan. Il épouse Pauline Koch (1858-1920) le 8 août 1876. Trois ans plus tard, le 14 mars 1879, Albert Einstein naît dans leur appartement à Ulm en Allemagne ; cest leur premier enfant. Il voit peu son fils Hans-Albert (né en 1904) qui, à lâge adulte, travaille en Californie. La santé mentale de son autre fils, Eduard, né en 1910, se détériore brutalement alors quil est âgé de vingt ans, et il doit être interné une première fois en 1930 à la clinique psychiatrique universitaire de Zurich, où les médecins lui diagnostiquent une schizophrénie. Son père lui rend une dernière visite en 1933. Eduard meurt dans cette clinique en 196550. Dabord critique envers la psychanalyse (« Il n'est peut-être pas toujours bon de fouiller dans l'inconscient. Croyez-vous que connaître le mouvement de tous les muscles qui composent nos jambes nous aiderait à marcher ? »51), il refuse que son fils Eduard suive un nouveau traitement psychanalytique[réf. nécessaire]. En 1933, il choisit cependant Sigmund Freud pour publier un échange de lettres intitulé Pourquoi la guerre ?.

    L'intérêt d'Albert pour la science est éveillé par une boussole alors qu'il est âgé de cinq ans : l'existence d'une action à distance lui paraît « miraculeuse » et l'étonne très vivement. À douze ans, un petit livre sur la géométrie euclidienne du plan5, qu'il nommera plus tard le « livre sacré de la géométrie », le marque fortement (« la clarté et la certitude des démonstrations eurent sur moi un effet indescriptible »). Son oncle Jakob, ingénieur associé dans l'entreprise de matériel électrique de son père6, lui pose des problèmes mathématiques. Max Talmey, un étudiant en médecine qui dîne souvent chez les Einstein, lui offre des livres de science et plus tard des œuvres de Kant, et ils ont souvent de longues discussions. De douze à seize ans, il apprend en autodidacte le calcul différentiel et intégral7.

    Il commence sa scolarité au Luitpold Gymnasium de Munich et en est renvoyé à lâge de 15 ans (son professeur de grec jugeant sa présence incompatible avec la stricte discipline y régnant à lépoqueN 3). Il a dexcellents résultats en mathématiques. Il rejoint ses parents à Pavie, en Italie, en 1895 et renonce à sa nationalité allemande (cet abandon étant officialisé en 189610).

    À 16 ans, il décide d'intégrer l'École polytechnique fédérale de Zurich (à laquelle on peut alors accéder sans avoir de bac). Il rate cependant l'examen d'entrée. Les examinateurs, ayant découvert son potentiel, l'incitent à se présenter une deuxième fois. Il entre alors à lÉcole cantonale d'Aarau en Suisse, et y passe une année pour mieux se préparer au prochain examen. Il y trouve une atmosphère plus ouverte et favorable à son apprentissage, les étudiants étant davantage incités à penser par eux-mêmes qu'à réciter des leçons apprises11. En 1896, il réussit l'examen, et intègre donc l'école, où il se lie damitié avec le mathématicien Marcel Grossmann, qui laidera plus tard en géométrie non euclidienne. Il y rencontre aussi Mileva Marić, sa première épouse, une des toutes premières étudiantes de l'EPFZ, qui travaillera également avec lui sur la théorie de la relativité et mènera ses propres recherches. Il obtient de justesse son diplôme en 1900, s'avouant, dans son autobiographie, « incapable de suivre les cours, de prendre des notes et de les travailler de façon scolaire »12.

    Au cours de cette période, il approfondit ses connaissances en autodidacte par la lecture de livres de référence comme ceux de Kirchhoff, de Hertz, de Helmholtz et de Maxwell13. Son ami Michele Besso linitie aux idées de la Mécanique d'Ernst Mach. Il obtient la nationalité suisse en 1901, qu'il gardera jusqu'à la fin de sa vie10. Selon plusieurs biographies, cette période de 1900 à 1902 est marquée par la précarité de sa situation : il postule à de nombreux emplois sans être accepté. Sa misère préoccupe son père, qui tente en vain de lui trouver un poste. Albert se résigne alors à séloigner du milieu universitaire pour trouver un emploi dans ladministration.

    À la fin de lannée 1902, naît le premier des enfants dAlbert Einstein, Lieserl. Son existence a longtemps été ignorée des historiens, et il nexiste aucune information connue sur son devenir. Albert et Mileva se marient en 1903, son père lui ayant finalement donné sa permission sur son lit de mort. En 1904, le couple donne naissance à Hans-Albert, puis en 1910 naît Eduard Einstein.

    En 1909, Albert Einstein est reconnu par ses pairs, en particulier Planck et Nernst, qui souhaitent linviter à luniversité de Berlin. Le 9 juillet 1909, il est distingué docteur honoris causa par luniversité de Genève12, il devient la même année professeur associé à l'université de Zurich10. En 1911, il devient professeur à l'université allemande de Prague10 (alors ville de l'Empire austro-hongrois), et il est invité au premier congrès Solvay, en Belgique, qui rassemble les scientifiques les plus connus. Il y rencontre entre autres Marie Curie, Max Planck et Paul Langevin. Revenu à Zurich en 1912, il devient en 1913 membre de lAcadémie des sciences de Prusse10.

    Einstein meurt le 18 avril 1955 dune rupture danévrisme. Une étude réalisée en 2013 sur son cerveau (qui a été subtilisé après sa mort sans son consentement) révèle tout au plus une hyperconnexion entre les deux hémisphères, ce qui est traditionnellement preuve d'une grande intelligence19. Ses cendres sont éparpillées dans un lieu tenu secret, conformément à ses dernières volontés. Mais, en dépit de son testament, son cerveau et ses yeux ont été prélevés, le premier par le médecin légiste ayant effectué l'autopsie, les seconds par son ophtalmologiste20.

    Le 25 novembre 1915, il soumet son manuscrit de la théorie de la relativité générale à la section de mathématique et de physique de l'Académie royale des sciences de Prusse, qui la publie le 2 décembre21. Les « équations du champ » sont la clé de voûte de cette théorie. Elles décrivent le comportement du champ de gravitation (la métrique de lespace-temps) en fonction du contenu énergétique et matériel. La théorie de la relativité ainsi que ses ouvrages de 1905 et 1916 forment la base de la physique moderne.

    La théorie de la relativité générale publiée, Einstein recommence à travailler sur la physique des quanta et introduit en 1916 la notion d'émission stimulée22 qui lui permet de retrouver la loi de Planck à partir d'hypothèses purement quantiques sur la façon dont les quanta de lumière (photons) sont absorbés et émis par les atomes23. Cette idée fructueuse est à la base du développement du maser et du laser. La même année, Einstein montre qu'il convient d'associer une quantité de mouvement au quantum de lumière ; cette hypothèse sera validée par l'expérience en 1923 grâce aux travaux d'Arthur Compton sur la diffusion des rayons X23. En 1927, invité au cinquième congrès Solvay, il a de nombreuses conversations avec Niels Bohr à ce sujet. Il dit alors : « Gott würfelt nicht » (« Dieu ne joue pas aux dés ») pour marquer son opposition à linterprétation probabiliste de la physique quantique, ce à quoi Niels Bohr répondit : « Qui êtes-vous, Albert Einstein, pour dire à Dieu ce quil doit faire ? » Le paradoxe EPR quil précise en 1935 avec Boris Podolsky et Nathan Rosen à Princeton reste aujourdhui un exemple important d'une tentative pour questionner les fondements de la mécanique quantique. Pour vérifier la relativité générale, une mesure de la déviation des rayons lumineux aux alentours dune masse lors dune éclipse solaire est envisagée. La première expédition est prévue en 1915, mais est rendue impossible par la Première Guerre mondiale. En 1919, Arthur Eddington réalise cette mesure et annonce que les résultats sont conformes à la théorie dEinstein. Grâce à cette expérience, Einstein devient célèbre du jour au lendemain. Le fait qu'une théorie allemande ait été vérifiée par un Anglais un an après la Première Guerre mondiale, fait office de symbole en faveur de la paix24.

    La relation d'Einstein avec la physique quantique alors naissante est remarquable : dun côté, nombre de ses travaux sont à la base du développement de cette nouvelle physique, comme son explication de leffet photoélectrique ; dun autre côté, il critiquera beaucoup didées et dinterprétations de la mécanique quantique, son non-déterminisme en particulier. Le débat entre le groupe formé par Einstein et Erwin Schrödinger et celui de Niels Bohr et Werner Heisenberg se situait à la frontière de la physique et de la philosophie.

    Les positions politiques prises par Einstein sont marquées par ses opinions socialistes et pacifistes, relativisant ces dernières parfois, par exemple en déconseillant lobjection de conscience à un jeune Européen lui ayant écrit pendant les années 1930, « pour la sauvegarde de son pays et de la civilisation ». Toutefois, il prône régulièrement l'objection de conscience. Par exemple, à propos de la lutte contre les armements et les comportements belliqueux, il écrit :

    Einstein est lié à de nombreuses causes pacifistes, car il se montre ouvert aux propositions multiples de soutien quil reçoit, et accepte souvent de sengager pour les causes quil juge justes. Einstein apporte un soutien marqué aux mouvements sionistes. En 1920, il accompagne ainsi le chef de file sioniste Chaim Weizmann aux États-Unis au cours dune campagne de récolte de fonds. Il se rend également en Palestine mandataire dans le cadre de linauguration de luniversité hébraïque de Jérusalem à laquelle il lègue plus tard ses archives personnelles. Ses apparitions donnent un prestige politique à la cause sioniste. À la suite d'une invitation à sétablir à Jérusalem, il écrit dans son carnet de voyage que « le cœur dit oui [] mais la raison dit non ». Selon Tom Segev, Einstein apprécie son voyage en Palestine et les honneurs qui lui sont faits. Il marque néanmoins sa désapprobation en voyant des Juifs prier devant le mur des Lamentations ; Einstein commente quil sagit de personnes collées au passé et faisant abstraction du présent29. Ben Gourion lui propose en 1952 la présidence de lÉtat dIsraël, quil refuse :

    Il a une vision clairvoyante de sa situation entre les deux guerres. Il écrit dans une remarque à la fin d'un article écrit pour le Times de Londres : Refusant d'intervenir dans les universités qui pratiquent la ségrégation raciale, Einstein accepte pourtant de donner une conférence à l'université Lincoln en 1946 où il déclare : « Je suis de passage dans cet établissement au nom dune cause qui en vaut la peine. En effet, les gens de couleur continuent d'être séparés des Blancs aux États-Unis. Cette séparation ne résulte pas dune maladie des gens de couleur mais dune maladie des Blancs. Il est impensable que je me taise à ce sujet. » Bien qu'Einstein ait rencontré un grand nombre de personnalités majeures de son époque, dans les domaines scientifique, politique et artistique, laissant une correspondance très riche, il se décrivait lui-même comme un véritable solitaire : « Je me sens lié réellement à l'État, à la patrie, à mes amis, à ma famille au sens complet du terme ; mais mon cœur ressent face à ces liens un curieux sentiment d'étrangeté, d'éloignement, et l'âge accentue encore cette distance44. »

    Il reçoit des menaces de mort dès 1922. De violentes attaques ont lieu contre sa théorie de la relativité en Allemagne et en Russie. Philipp Lenard, « chef de la physique aryenne ou allemande » attribue à Friedrich Hasenöhrl la formule E=mc2 pour en faire une création aryenne32,33. Einstein démissionne de lacadémie de Prusse en 1933, et il est exclu de celle de Bavière. En mars 1933, en tant que président d'honneur de la Ligue contre l'antisémitisme, il lance un appel aux peuples civilisés de l'univers, tâchant « d'éveiller la conscience de tous les pays qui restent fidèles à l'humanisme et aux libertés politiques » ; dans cet appel il s'élève contre « les actes de force brutale et d'oppression contre tous les gens d'esprit libre et contre les juifs, qui ont lieu en Allemagne34 ». Cette année-là, Einstein est en voyage à létranger, et il choisit de ne pas revenir en Allemagne, où Hitler a pris le pouvoir en janvier. Après un séjour en Belgique, il décline une proposition de la France de laccueillir comme professeur au Collège de France, et part pour les États-Unis, à Princeton35. Après la guerre, Einstein milite pour un désarmement atomique mondial, jusquau seuil de sa mort en 1955, où il confesse à Linus Pauling : « jai fait une grande erreur dans ma vie, quand jai signé cette lettre [de 1939]. »

    Après la Seconde Guerre mondiale, son engagement vis-à-vis des communautés juives et Israël est nuancé par ses opinions pacifistes. Il préface le Livre noir, recueil de témoignages sur lextermination des juifs en Russie par les nazis pendant la guerre37. Et en décembre 1948, il cosigne une lettre condamnant le massacre de Deir Yassin commis par des combattants israéliens de lIrgoun et du Lehi pendant la guerre de Palestine de 194838. Pendant la guerre froide, il sexprime contre la course aux armements et appelle, par exemple avec Bertrand Russell et Joseph Rotblat, les scientifiques à plus de responsabilités, les gouvernements à un renoncement commun à la prolifération des armes atomiques et à leur utilisation et les peuples à chercher dautres moyens dobtenir la paix (création du Comité durgence des scientifiques atomistes en 1946, manifeste Russell-Einstein en 1954).

    Il lui semble que le principe du gouvernement des peuples par eux-mêmes, le fait de travailler pour eux-mêmes, est plus propice à lépanouissement individuel que celui de lexploitation du grand nombre par une minorité. Mais il est déçu par ce quil peut apprendre de lUnion soviétique et il considère que les peuples doivent sengager dabord dans le pacifisme afin de mettre en place des conditions favorables à une évolution vers le socialisme. Sa correspondance révèle quil voit un rapprochement entre le maccarthysme et les événements des années 1930 en Allemagne. Il écrit au juge chargé de laffaire Rosenberg pour demander leur grâce, et il aide de nombreuses personnes qui souhaitent immigrer aux États-Unis. Contacté par William Frauenglass, un professeur danglais de lycée suspecté de sympathies communistes, il rédige un texte dénonçant ouvertement le maccarthysme et encourageant les intellectuels à résister à ce quil qualifie de « mal ». Le FBI ouvre un dossier sur lui, disponible aujourdhui sur leur site internet41. Joseph McCarthy attaque Einstein au Congrès en le traitant d« ennemi de lAmérique ». Sa secrétaire, Helen Dukas, est soupçonnée despionnage au service de lURSS. Les médias américains se montrent virulents dans leur traitement de laffaire et seules quelques personnalités, comme Bertrand Russell, prennent sa défense. Laffaire est classée en 1954, aucune preuve concluante nayant été apportée pour étayer ces accusations.

    À Cassel, en 1923, se tient sous la présidence d'honneur42 d'Albert Einstein le IIIe congrès de l'Association mondiale anationale (SAT), organisation à caractère socio-culturel et à vocation émancipatrice fondée à Prague en 1921 et dont la langue de travail neutre est l'espéranto. Quarante-deux savants de l'Académie des sciences émettent la même année un vœu en faveur de son enseignement en tant que « chef d'œuvre de logique et de simplicité ».

    Après avoir fui l'Allemagne nazie, Einstein découvre, pendant son exil américain, l'ampleur de la discrimination raciale aux États-Unis. Vivant au milieu de la communauté noire de Princeton, il observe de près la ségrégation et s'investit au quotidien pour que les enfants noirs aient accès à la connaissance.

    Alors qu'il est harcelé par le FBI pour ses positions politiques, l'intellectuel noir et fondateur de la NAACP (Association pour la défense et la promotion des Noirs), W. E. B. Du Bois, sollicite le soutien d'Einstein pour sa défense devant la cour fédérale, qui s'apprête à le condamner pour haute trahison. Einstein se porte aussitôt garant pour Du Bois, ce qui embarrasse les juges et empêche une condamnation arbitraire de ce dernier.

    Parmi ses relations célèbres, on compte une amitié avec la reine Élisabeth de Belgique, avec qui il joua du violon, Arnold Berliner dont il témoigne de l'affection lors de son 70e anniversaire45, George Bernard Shaw au sujet duquel il écrit « on trouve rarement des hommes assez indépendants pour s'apercevoir des faiblesses et des sottises de leurs contemporains, sans en être affectés eux-mêmes46 » ou Bertrand Russell47.

    Sa première épouse, Mileva Maric est atteinte de coccygodynie, ce qui la rend boiteuse. Cest aussi une jeune femme brillante, élève du Polytechnicum. Elle tombe enceinte alors quils ne sont pas encore mariés, et elle accouche en janvier 1902 chez ses parents, en Serbie, dune fille prénommée Lieserl (Élisabeth) et dont on perd la trace48. Einstein se montra très dur avec elle, ainsi qu'avec sa compagne suivante, Elsa (doublement sa cousine)49.

  8. Albert Einstein – Wikipedia, wolna encyklopedia

    pl.wikipedia.org/wiki/Albert_Einstein

    Albert Einstein (wym. [ˈalbɐt ˈaɪ̯nʃtaɪ̯n] i) (ur. 14 marca 1879 w Ulm, zm. 18 kwietnia 1955 w Princeton) – fizyk teoretyczny i laureat Nagrody Nobla w dziedzinie fizyki za 1921 rok, w uznaniu za „wkład do fizyki teoretycznej, zwłaszcza opis prawa efektu fotoelektrycznego”.

  9. Su tío, Jacob Einstein, un ingeniero con gran inventiva e ideas, convenció al padre de Albert para que construyese una casa con un taller, en donde llevarían a cabo nuevos proyectos y experimentos tecnológicos de la época a modo de obtener unos beneficios, pero, debido a que los aparatos y artilugios que afinaban y fabricaban eran productos para el futuro, en el presente carecían de ...

  10. Albert Einstein - Quotes, Education & Facts - Biography

    www.biography.com/scientist/albert-einstein

    Sep 01, 2020 · Albert Einstein was a German mathematician and physicist who developed the special and general theories of relativity. In 1921, he won the Nobel Prize for physics for his explanation of the...

  11. People also search for