Yahoo Web Search

  1. About 12,400,000 search results
  1. en.wikipedia.org › wiki › DecapoleDécapole - Wikipedia

    e. The Décapole ( Dekapolis or German: Zehnstädtebund) was an alliance formed in 1354 by ten Imperial cities of the Holy Roman Empire in the Alsace region to maintain their rights. It was disbanded in 1679. In 1354 Emperor Charles IV of Luxembourg ratified the treaty uniting the towns of Haguenau, Colmar, Wissembourg, Turckheim, Obernai ...

  2. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence. Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc. , organisation de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis.

  3. www.google.frGoogle

    Search the world's information, including webpages, images, videos and more. Google has many special features to help you find exactly what you're looking for.

    • Synopsis
    • Fiche Technique
    • Distribution
    • Production
    • Accueil
    • Distinctions et Sélections
    • Liens Externes

    Partie 1

    En Corée occupée par les Japonais, un escroc opérant sous le nom du « comte Fujiwara » projette de séduire une héritière japonaise nommée Mademoiselle Hideko, puis de l'épouser et de l'enfermer dans un asile pour lui voler son héritage. Il engage une voleuse nommée Sook-hee vivant dans une famille d'escrocs afin qu'elle devienne la camériste de Hideko et sa confidente pour encourager cette dernière à épouser le « comte ». Hideko vit avec son oncle autoritaire Kouzuki. Celui-ci gagne de l'arge...

    Partie 2

    Une série de flashbacks montre que Kouzuki était violent envers Hideko et sa tante. Les livres qu'il vend sont de la pornographie sadique, il entraîne et oblige sa femme à lire les livres lors d'enchères privées, une pratique qu'il enseigne également à Hideko pendant son enfance. La tante de Hideko est finalement retrouvée pendue à un cerisier dans le jardin. Lorsque Hideko soupçonne que la mort n'était pas un suicide, Kouzuki emmène Hideko dans son sous-sol, où il décrit qu'il a assassiné sa...

    Partie 3

    Sook-hee parvient à s'évader de l'asile à la faveur d'un incendie. Pendant ce temps, Hideko empoisonne le vin de Fujiwara, il perd connaissance, Hideko récupère l'argent et s'enfuit. Sook-hee et Hideko se retrouvent et fuient ensemble, Hideko étant travestie en homme pour éviter d'être repérée. Kouzuki capture Fujiwara à la réception d'une lettre de Hideko détaillant la filouterie de Fujiwara. Il torture Fujiwara dans sa cave avec ses outils de reliage et le presse de lui raconter des détails...

    Titre original : 아가씨
    Titre international : The Handmaiden
    Titre français : Mademoiselle
    Réalisation : Park Chan-wook
    Kim Tae-ri (VF : Célia Asencio): Sook-hee, la servante
    Ha Jeong-woo (VF : Tanguy Goasdoué): le comte
    Jo Jin-woong (VF : Gabriel Le Doze): Kouzuki, l'oncle

    Développement

    Park Chan-wook adapte le roman britannique Du bout des doigts (Fingersmith, 2002) de Sarah Waters, qu'il transpose l'histoire de l'Angleterre victorienne à la colonisation japonaise en Corée dans les années 1930[4].

    Tournage

    Le réalisateur Park Chan-wook et l'équipe de tournage commencent à filmer en juin 2015 à Kuwana dans la préfecture de Mie au Japon jusqu'en novembre 2015[2]

    Sorties internationales

    Au cours de la conférence de presse du Festival de Cannes, le 14 avril 2016 à Paris, ce film fait partie de la liste de la sélection officielle en compétition pour la palme d'or[5]. La sortie nationale en France, initialement annoncée pour le 5 octobre 2016, a lieu le 2 novembre 2016. En Corée du Sud, il sort plus tôt que prévu le 27 mai 2016 avec 4 700 entrées avant sa sortie officialisée le 1er juin 2016[6].

    Accueil critique

    L'accueil critique est globalement très positif : le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 3,9/5, et des critiques spectateurs à 4,4/5[7]. Le site américain Rotten Tomatoes décerne une note moyenne de 8.2/10, avec 95 % de bonnes critiques sur un total de 131[8]. Dans la revue Positif, Hubert Niogret encense un film où « Tout n’est que mise en scène et le grand ordonnateur suprême et magnifique n’est pas le Comte mais Park Chan-wook[9] ». Dans les colonnes de Paris Match, A...

    Box-office

    4 700 spectateurs sud-coréens assistent en avant-première à ce film dès le 27 mai 2016[6]. Pour le tout premier week-end d'entre 3 et 5 juin 2016, après de bonnes critiques au Festival de Cannes, il se trouve très successivement au premier rang du box-office comptant 1,2 million curieux dans 1 167 salles obscures, ce qui fait 1,8 million au total[14]. Malheureusement, avec l'arrivée des deux films américains Le Livre de la jungle (The Jungle Book) de Jon Favreau et Warcraft : Le Commencement...

    Récompenses

    1. Festival de Cannes 2016 — « Compétition officielle[1] » : Prix Vulcain de l'artiste technicienpour Ryu Seong-hie (direction artistique) 2. Festival international du film de Catalogne 2016: Grand Audience Award 3. Boston Online Film Critics Association Awards 2016: Meilleur film en langue étrangère 4. Online Film Critics Society - Meilleur film en langue étrangère 5. 71e cérémonie des British Academy Film Awards : Meilleur film en langue étrangère

    Nominations

    1. Festival de Cannes 2016 — « Compétition officielle[1] » : 1.1. Palme d'or 1.2. Queer Palm 2. Festival international du film de Jérusalem 2016: sélection « International Competition » 3. Festival international du film fantastique de Neuchâtel 2016: sélection « Cérémonies »

    (ko) Site officiel
    Ressources relatives à l'audiovisuel :
    (en+ko) Mademoiselle sur Korean Movie Database
    (fr+en) Mademoiselle sur HanCinema
    • Jeong Seo-kyeong, Park Chan-wook
    • Park Chan-wook
  4. Risen was released on digital media on May 10, 2016 and was followed by a DVD, Blu-ray and 4K Ultra HD release on May 24, 2016 from AFFIRM Films and Sony Pictures Home Entertainment. [8] [9] The film debuted in second place on home video sales charts behind Deadpool for the week ending May 29, 2016.

    • Patrick Aiello, Mickey Liddell, Pete Shilaimon
    • February 15, 2016 (Dallas), February 19, 2016 (United States)
  5. Jésus pénétra sur le territoire de la Décapole lors de son ministère en Galilée, quand il traversa la mer de Galilée et entra dans le pays des Géraséniens (ou Gadaréniens selon Mt 8:28) . Mais là, après qu’il eut expulsé des démons et leur eut permis d’entrer dans un troupeau de porcs, ce qui provoqua la destruction du ...

    • Decapole Biblic
    • Decapole Bizantin
    • Surse

    Între cele zece cetăți ale Decapolisului biblic, enumerate în ordine dinspre sud înspre nord, la est de Iordan, făceau parte: 1. Filadelfia (azi Amman, capitala Iordaniei), în dreptul orașului biblic Ierihon 2. Gherasa, în dreptul Samariei 3. Pella, în dreptul cetății Cezareea 4. Gadara, în dreptul Nazaretului 5. Hippos, în față cu Tiberiada 6. Damascul, cea mai din nord cetate a Decapolei, considerată uneori ca un membru onorific al federației 7. Schitopolis, capitala federației Decapole, singurul din cele zece cetăți care se găsea la vest de Iordan După Pliniu cel Bătrân din Decapole mai făceau parte: 1. Rhaphana (identificată nesigur cu Capitolias sau Abila) 2. Dion (identificată nesigur cu Tell al-Ashari în Siria sau Capitolias) 3. Canatha (Qanawat în Siria) Completarea identificării celor zece cetăți ale Decapolei de mai sus (după Pliniu cel Bătrân, Naturalis Historia 5.16.74) cu identificările pe care la fac Ptolemeu Geografia sa și Eusebiu de Cezareea Onomastica sa, precum și...

    Decapole din perioada bizantină desemnează o regiune muntoasă din Isauria, Asia Mică, cuprinzând zece cetăți (de unde numele de Dekapolis). Metropola Isauriei era Seleucia, care însă nu făcea parte din Decapolisul Isauriei. După scrierea De Thematibusa împăratului bizantin Constantin VII Porfirogenetul (secolul al X-lea), Decapole cuprindea părți din Isauria, cu cetățile: Germanicopolis, Titiopolis, Dometiopolis, Zenopolis, Neapolis, Claudiopolis, Irinopolis, Diocaesarea, Lauzadus și Dalisandus. Sfântul Grigorie Decapolitul s-a născut în orașul Irinopolis din Decapolea Isauriei, în jurul anului 790. A murit într-o mănăstire din Constantinopol, anul 842, în ziua de 20 noiembrie, când se face și prăznuirealui. Sfântul Procopie Decapolitul a trăit în timpul persecuțiilor împăratului iconoclast Leon III Isaurul (717-741). Era originar din Decapole și mai târziu a devenit monah la Constantinopol, ca și sfântul Grigorie Decapolitul. Prăznuirea lui în Biserica Ortodoxă se face la 27 februa...

  1. People also search for