Yahoo Web Search

  1. 2016 Moroccan general election - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/2016_Moroccan_general_election

    General elections were held in Morocco on 7 October 2016. The ruling Justice and Development Party remained the largest party, winning 125 of the 395 seats in the House of Representatives, a gain of 18 seats compared to the 2011 elections. Saadeddine Othmani was appointed as Prime Minister by King Mohammed VI and formed his cabinet on 5 April 2017, including the PJD, the National Rally of Independents, the Popular Movement, the Constitutional Union, the Party of Progress and Socialism and the So

  2. Constitutional monarchy - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Constitutional_monarchy

    Constitutional monarchy may refer to a system in which the monarch acts as a non-party political head of state under the constitution, whether written or unwritten. While most monarchs may hold formal authority and the government may legally operate in the monarch's name, in the form typical in Europe the monarch no longer personally sets public policy or chooses political leaders.

  3. 2016 Nigerien general election - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/2016_Nigerien_presidential...

    General elections were held in Niger on 21 February 2016, with a presidential run-off held on 20 March. A total of 15 candidates ran for the presidency, with incumbent President Mahamadou Issoufou running for re-election for a second term.

  4. People also ask

    Who won 2011 elections?

    Who is the 2016 prime minister?

    Who is the leader of the congo in 2016?

  5. 2016 Republic of the Congo presidential election - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/2016_Republic_of_the_Congo...

    Presidential elections were held in the Republic of the Congo on 20 March 2016. It was the first election to be held under the constitution passed by referendum in 2015. President Denis Sassou Nguesso, who had exhausted the two-term limit imposed by the previous constitution, was allowed to run again due to the adoption of the new constitution. He won re-election in the first round of voting, receiving 60% of the vote.

    • 2,161,839
    • 68.92%
  6. Monarchie constitutionnelle — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Monarchie_constitutionnelle

    Une monarchie constitutionnelle est un type de régime politique qui reconnaît un monarque élu ou héréditaire comme chef de l'État, mais où une constitution limite ses pouvoirs. Les monarchies constitutionnelles modernes sont le plus souvent des monarchies royales parlementaires avec un système de séparation des pouvoirs où le monarque ...

  7. Charter of 1814 - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/La_Charte

    Original title (in French) Charte constitutionnelle du 4 juin 1814 The French Charter of 1814 was a constitutional text granted by King Louis XVIII of France shortly after the Bourbon Restoration, in form of royal charter.

  8. 2016 Jordanian general election - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Jordanian_general_election...

    General elections were held in Jordan on 20 September 2016 to elect the 18th House of Representatives. The elections were announced after parliament was dissolved by King Abdullah II on 29 May 2016, with the King appointing Hani Mulki as interim Prime Minister following the resignation of Abdullah Ensour. Following electoral reforms announced in 2015, the elections were the first since 1989 to be held primarily under a form of proportional representation; intervening elections had been held unde

  9. Constitution of Costa Rica - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Costa_Rican_Constitution

    The first Constitution ever to be implemented in the Costa Rican territory was the Cadiz Constitution or Spanish Constitution of 1812, which was in place between 1812 and 1814 and then again between 1820 and 1821, however soon after the Independence of Central America the Cadiz Constitution remained by decree of the Towns’ Legates Junta which took over power as an interim government in the ...

  10. Monarchie australienne - Wikimonde

    wikimonde.com/article/Monarchie_australienne
    • Monarchie Constitutionnelle en Australie
    • Histoire
    • La Couronne et L’Australian Defence Force
    • Débat Moderne Sur La Monarchie
    • Articles connexes

    Rôle national et international

    Une des caractéristiques les plus compliquées de la monarchie australienne est qu’elle est en fait une monarchie partagée. Environ 53 nations souveraines indépendantes, y compris l'Australie, sont membres du Commonwealth des nations (anciennement connu sous le nom d'Empire britanniquepuis de Commonwealth britannique). Seize de ces pays sont spécifiquement des royaumes du Commonwealth qui reconnaissent séparément la même reine, Élisabeth II, en tant que chef d'État. Reine Élisabeth II est le t...

    Rôle constitutionnel

    Selon la section 1 de la Constitution australienne, la reine d'Australie est une des trois composantes du Parlement d'Australie. Les fonctions constitutionnelles de la Couronne sont déléguées au gouverneur général d'Australie que la reine nomme sur proposition du Premier ministre.La constitution en Australie est née après la fin de la colonisation

    Rôle culturel

    Les fonctions du monarque et de ses représentants sont en grande partie cérémonielles et, traditionnellement, la famille royale et les gouverneurs sont à la tête d'une multitude d'organismes charitables et altruistes: par exemple, le Duke of Edinburgh Award Scheme est une activité populaire pour les jeunes dans le Commonwealth des nations et en particulier en Australie; Lady Diana présidait un certain nombre d'œuvres de charité australiennes, en particulier dans le secteur des services de san...

    La colonie royale britannique de Nouvelle-Galles du Sud commence par la fondation d’un camp pénitentiaire (qui plus tard deviendra Sydney) à Port Jackson par le capitaine Arthur Phillip le 26 janvier 1788. Le roi était George III. Au cours de la période allant de 1855 à 1890, les six colonies de la Couronne devinrent chacune l’une après l’autre autonomes, gérant leurs propres affaires. Le 1er janvier 1901, la fédération des colonies est achevée, après un référendum, et le Commonwealth d'Australie naît en tant que dominion de l’Empire britannique, La reine Victoriaétait le premier chef d'État. Le premier Parlement du Commonwealth d'Australie a été ouvert à Melbourne par le duc de Cornouailles et de York (plus tard roi George V), le 9 mai 1901. Quand la capitale a été décalée à Canberra, le premier Parlement a été ouvert par le duc et la duchesse d'York (futurs roi George VI et reine Élisabeth) en 1927. En 1954, la reine Élisabeth II a été le premier monarque régnant à visiter l'Austr...

    La reine détient un certain nombre de titres dans les forces armées australiennes et a assisté à nombre d'événements pour honorer leur service dans les conflits mondiaux. En 2003, la reine a reconnu la dette énorme due aux soldats australiens dans les deux guerres mondiales en inaugurant le mémorial australien de guerre au Hyde Park Cornerà Londres. Le 12 août 1918, le général australien John Monash a été adoubé sur le champ de bataille par le roi George V, la première fois qu'un monarque britannique honorait un commandant d'une telle manière en 200 ans[22]. En 2000, lors de la célébration du centenaire de la fédération australienne, l'Australian Federation Guard a monté la garde au palais de Buckingham à Londres. C'était la première fois qu'un régiment non britannique gardait la résidence du souverain et la première fois que les femmes y participaient[23].

    Le débat sur l'avenir institutionnel de l'Australie prend réellement une ampleur nationale avec l'arrivée au poste de Premier ministre de Paul Keatingqui en fait son cheval de bataille durant sa campagne aux élections générales. Le chef de l'opposition issu du Parti libéral australien, Alexander Downer, proposa une Convention constitutionnelle des citoyens pour discuter des propositions pour la réforme constitutionnelle. Le parti libéral a remporté les élections de 1996 avec John Howard, un monarchiste, comme chef. Il convoqua une commission chargée d'élaborer un modèle institutionnel valable et acceptable sur une base républicaine qui, le cas échéant, serait adopté et mis en place avec le nouveau millénaire. 152 membres furent donc réunis pour mettre au point un modèle républicain pour l'Australie dès 1998. La commission rendit son travail public et le présenta à la fin de l'année 1998 : le modèle reposait sur la nomination d'un président de la République nommé par le Premier minis...

  11. People also search for